Nommé au ministère de la Santé : que vient faire le technocrate Dimba Pierre ?

Sebastien_Levry

Le 6 avril 2021, le gouvernement du nouveau Premier Ministre Patrick Achi a été formé et rendu public. Au nombre des ministres entrant figure en bonne place Pierre Dimba. Ce technocrate prend les rênes du ministère de la Santé. Il remplace à ce poste le pharmacien Aka Aouélé nommé Président du Conseil Économique, Social, Environnemental et Culturel.

La nomination du Président du Conseil Régional de l’Agnéby-Tiassa en qualité de Ministre de la Santé a soulevé une vague de critiques de la part des pourfendeurs du régime. Selon ces mauvaises langues, le nouveau Ministre de la Santé n’a aucune connaissance du milieu sanitaire. En effet, Dimba Pierre est un ingénieur des infrastructures. Il a une meilleure connaissance du milieu des infrastructures et du renforcement de leurs plateaux techniques. A la vérité, nommer quelqu’un qui n’a aucune compétence dans un domaine précis n’est pas mauvais en soi. Souvenons-nous que dès les années de l’indépendance, le Président Félix Houphouët-Boigny avait nommé à la tête du département de la santé, un juriste, Lanzinin Napoto Coulibaly. Bien que n’étant pas du milieu de la santé, Lanzinin Coulibaly avait réussi à faire de la Côte d’Ivoire un hub sanitaire.

Le Président de la République Alassane Ouattara s’est donc inspiré du père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne. En nommant Pierre Dimba à la tête du ministère de la Santé, le chef de l'Etat entend ainsi donner un coup d’accélérateur aux vastes chantiers de renforcement des plateaux techniques des établissements sanitaires. de plus de 800 milliards de FCFA. Il est bon de savoir que le président de la République a décidé d'injecter plus de 800 milliards de FCFA dans le secteur de la Santé de 2018 à 2022.

Pierre Dimba, manager averti, est investi d'une mission et une vision claire et nette: celle de remettre sur pied les infrastructures et les plateaux techniques des établissements sanitaires pour améliorer la qualité des soins délivrée aux populations.

Technocrate reconnu, il a eu en charge, la gestion de la MACOM donc du projet PACOM; l’appui aux faîtières et à la tutelle de la décentralisation à l’organisation d’une série de sommets d’AFRICITES notamment en 2006 à Nairobi au Kenya, Marrakech au Maroc en 2009, Dakar au Sénégal en 2012, Johannesburg 2015 en Afrique du Sud ; l’appui à l’Etat dans l’organisation des Etats généraux de la décentralisation en 2007; et l’appui à la mise en place des Contrats de Performances dans 07 collectivités locales de la Côte d’Ivoire depuis 2016.

Dimba Pierre a travaillé pour la Banque Mondiale. Il bénéficie donc d’une entière confiance de ces institutions financières. Mais mieux, les infrastructures n’ont aucun secret pour ce fils de l’Agneby-Tiassa. A ce titre, le Président Alassane Ouattara a misé sur sa riche expérience professionnelle en le coptant à la tête de ce département ministériel qui a beaucoup été éprouvé par les différentes crises sociopolitiques survenues dans notre pays.

Comme le fait remarquer l’analyste Geoffroy Julien Koua, la politique relève de la vision. Ce qu’on demande à un homme politique, c’est d’avoir une vision et non une qualification. Le tout nouveau Ministre de la Santé estime lui-même que face à tout défi, lorsqu’on y met l’intelligence et la volonté nécessaire, on arrive à de bonnes fins.

De ce fait, en portant son choix sur le technocrate Pierre Dimba pour le Ministère de la Santé, le Président de la république a misé sur les qualités de travailleur acharné de l'ancien Directeur général de L'AGEROUTE.

S. A.

Sebastien_Levry contact@operanewshub.com