Corruption: quand le système "Liverpool-Chelsea-Saint-Etienne" détruit l'école ivoirienne

thebestofthebest

La corruption dans nos Etats africains est une gangrène, qui mine le développement, de manière dramatique. Et quand cette corruption se retrouve au cœur de l'école, qui est le lieu par excellence de formation du citoyen de demain, c'est la catastrophe au sein de la société. En effet, c'est révoltant de constater qu'on "initie" à la corruption des générations entières d'élèves, à travers le système "Liverpool-Chelsea-Saint-Etienne", qui détruit carrément l'école ivoirienne, où les valeurs et les vertus sont foulées au pied; en la matière, des témoignages sont légions.

Il faut dire que "Liverpool" correspond au billet de 1000 francs CFA, de par sa couleur. En ce qui concerne "Chelsea", c'est le billet bleu de 2000 mille francs CFA. Quant à "Saint-Etienne", il fait référence au billet vert de 5000 francs CFA. Ces noms de clubs européens de football associés aux billets de banque, sont des codes d'un système bien huilé de corruption, qui a cours dans les lycées et collèges, au moment des épreuves orales du BEPC et du BAC; en français, en anglais, en espagnol, en allemand et même en EPS!

Le système veut que l'élève interrogé reçoive une note de 12/20 quand il remet 1000 francs (Liverpool) à l'enseignant indélicat. Pour avoir 14/20, c'est le billet bleu de 2000 francs (Chelsea) que le pauvre élève doit débourser. Avec le billet vert de 5000 francs (Saint-Etienne), l'apprenant peut casser la baraque en obtenant 16/20 à l'oral de la part du professeur ripoux. Quelle honte! Quel désastre national! Tout se passe au vu et au su de tout le monde sans que des sanctions exemplaires soient infligées à ces enseignants corrompus, qui détruisent dangereusement la jeunesse de notre pays; et dire que cela dure depuis de nombreuses années.

Il faut tirer la sonnette d'alarme, l'école ivoirienne est en danger! C'est l'occasion d'interpeller Mariatou Koné, nouvellement nommée Ministre de l'Education Nationale et de l'Alphabétisation; il est inadmissible que des enseignants censés enseigner et éduquer nos enfants, puissent se livrer, de façon honteuse et criminelle, à une corruption nauséeuse, en obligeant, à la limite, les pauvres élèves à "entrer dans le contexte", faute de quoi, de sales notes leur sont flanqués. Reste à espérer que les états généraux de l'école ivoirienne, annoncés en grandes pompes ces temps-ci par Mariatou Koné, permettront de mettre fin à ce fléau lié à la corruption, qui n'honore guère notre système éducatif. S.O.S, l'école ivoirienne se meurt!

THE BEST OF THE BEST

thebestofthebest contact@operanewshub.com

Opera News Olist