Incident de l'avion Air Ivoire "bloqué" quelques minutes au Mali : Le gouvernement réagit enfin

News Hub Creator

 Dans un communiqué rendu public jeudi 25 novembre 2021, le gouvernement ivoirien réagit à l'incident survenu le 22 novembre 2021 sur le tarmarc de l’aéroport de Bamako.

Une affaire qui fortement alimenté l'actualité et les réseaux sociaux en Côte d'Ivoire. Les internautes ont déploré le silence du gouvernement à la suite de l'éclatement de l'affaire. C'est chose faite, le gouvernement ivoirien, qui "marque sa surprise devant le déroulement de tels événements", rassure "que toutes les dispositions sont prises pour préserver les intérêts de l’Etat et éviter que pareilles voies de faits ne se reproduisent" , lit-on dans le communiqué signé du porte parole du gouvernement, le ministre de la communication, Amadou Coulibaly. 

Il tient, par ailleurs, à indiquer que M. Oumar DIAWARA est poursuivi devant les juridictions nationales pour des faits de complicité d’abus de biens sociaux et de blanchiment de capitaux portant sur la somme de 15 milliards de francs CFA. Cette procédure, dont le jugement est à venir, est consécutive à une plainte de l’Agent Judiciaire du Trésor (AJT) suite à une transaction réalisée en fraude des intérêts de l’Etat de Côte d’Ivoire, à travers la Banque nationale d'investissement (Bni) société d’Etat, et BNI GESTION, société à participation publique majoritaire.

S’agissant de la décision de la Cour de Justice de la CEDEAO prise en violation de ses droits, le Gouvernement entend user de toutes les voies de droit pour la contester.

Le Gouvernement met tout en œuvre pour préserver les intérêts de la Côte d’Ivoire dans le respect des Institutions Communautaires et de ses engagements Internationaux.

Edmond kouassi ( Eddydy)

News Hub Creator operanews-external@opera.com

Home -> Country