Affaire "Je me soigne au Chu": des Ivoiriens répondent au DG du Chu de Cocody

Pierre_Ephèse

Invité de l'émission Sans Réserve de la Nouvelle chaîne ivoirienne (NCI), le Directeur général du Centre hospitalier universitaire (Chu) de Cocody, Djissoufou Méité, a laissé entendre que ses enfants et lui se faisaient soigner dans cet Etablissement public national (EPN) qu'il dirige, au même titre que l'Ivoirien lambda. Suite à notre article sur cette sortie, des Ivoiriens ne se sont pas fait prier pour réagir. Pour ces derniers, s'il est vrai que Djoussoufou Méité et ses enfants se font traiter au Chu de Cocody, il est aussi vrai qu'ils bénéficient d'un traitement de faveur par rapport aux autres patients.

«Vous, vous êtes Directeur de Chu de Cocody. Votre traitement n’a rien à voir avec les autres donc ne comparez pas le sommeil a la mort », réplique Avers.

« Bien dit frère. Vous et votre famille vous vous soignez au Chu de Cocody. Mais vous êtes le chef des agents du Chu. Vous n’avez pas répondu aux préoccupations des patients en disant que vous vous soignez dans l'établissement que vous dirigez. Dans un royaume, un roi ne peut avoir les mêmes privilèges que ses sujets », renchérit René K.

Même son de cloche pour Gbognon : « Oui, mais vous au moins on prend soin de vous ! Monsieur le Directeur. Vous ne faites rien d’extraordinaire ! »

Nicaise Ano Koffi abonde dans le même sens : « L'extraordinaire se trouve où ? Bien sûr que vous serez très bien reçu. Très bien traité. Sans attendre qu'on vienne s'occuper de vous. L'on ne vous revendra pas vos médicaments déjà payé. L'on n'exigera pas le paiement avant le traitement. L'on ne vous fera pas poiroter dans le hall sans assistance. Bref c'est vous le DG et nous autres les P-A-T-I-E-N-T-S. Faites encore plus d'efforts. Merci.»

N’guess de son côté embouche la même trompette et appelle à plus d’humilité.

« Cela ne veut rien dire. Vous vous soigner au Chu certes, mais êtes-vous traité de la même façon que les autres patients ? Soyez humble et améliorez la gestion de la structure que vous gérez et dont les résultats ne sont pas satisfaisants », recommande-t-il.

Mory Gbané pour sa part s’interroge : « Oui, lui et ses enfants sont soignés au Chu, mais est-ce que l’Ivoirien lambda et sa  famille ont le même traitement de la part du personnel de santé ? Voici la question essentielle. »

Pierre_Ephèse contact@operanewshub.com