Candidature en vue de Gbagbo en 2025: "C'est le contraire qui aurait surpris"

RaoulMobio

Laurent Gbagbo, candidat à la présidentielle de 2025? Il y'en a parmi les observateurs de la vie politique Ivoirienne que l'ambition déclarée de l'ancien chef de l'état Ivoirien, revenu de son exil politico-judiciaire le 17 Juin dernier, ne surprend guère.

Consulté par nos services, dans la soirée de ce Lundi 28 Juin, sur cette actualité qui alimente les gros titres de la presse Ivoirienne, Nando Dapa, président de l'Union des Patrons de presse en Ligne de Côte d'Ivoire (UPLCI), estime qu'avant tout, "Gbagbo, c'est un citoyen comme tout autre", ce qui lui confère le droit de viser le fauteuil présidentiel.

Pour le parcours politique que le fondateur du Front Populaire Ivoirien (FPI) revendique, le président de l'UPLCI justifie avec évidence sa volonté de reconquérir le pouvoir d'état. "Si Gbagbo ne fait plus la politique, qu'est-ce qu'il devient?", interroge-t-il.

Rappelant que "Gbagbo ne voulait pas céder le pouvoir en 2011", il explique: " Ce qu'il a commencé, il faut qu'il achève. Il voulait faire son 3ème mandat, ou son 2ème mandat inachevé. Quand il revient, qu'est-ce qui lui reste à faire, sinon que de reprendre ce qu'il a laissé". Et ce, d'autant plus que "Jusqu’à preuve du contraire", note-t-il, "la constitution ne l'en empêche pas".

Le retour au pouvoir, Laurent Gbagbo en a besoin selon lui, rien que "pour qu'il mette de l'ordre dans son parti". "En tout état de cause", s'en dit convaincu Nando Dapa, "Gbagbo est candidat. C'est le contraire qui aurait surpris".

Raoul Mobio 

RaoulMobio contact@operanewshub.com