Auguste Dago( député d'Hiré): " En 2025, le PPA-CI prendra le pouvoir seul ou avec ses alliés"

News Hub Creator

Le député d'Hiré-Zego Auguste Dago s'adresse aux cadres d'Hiré-Zégo dimanche 5 décembre au Baron de Yopougon


Auguste Dago, député d'Hiré-Zégo affirme que le Parti des Peuples Africains Côte d'Ivoire(PPA-CI) prendra le pouvoir en 2025. " Le PPA-CI prendra le pouvoir en 2025 seul ou avec ses alliés. Le disant, je ne lance pas des paroles en l'air. Je ne rêve pas. Le PPA-CI sera tellement présent sur le terrain que les Ivoiriens lui donneront le pouvoir. Il sera tellement avec les Ivoiriens, s'intéressera tellement aux problèmes des Ivoiriens que ces Ivoiriens lui donneront le pouvoir", a déclaré le secrétaire général adjoint du PPA-CI au cours d'une réunion au Baron de Yopougon avec les ressortissants d'Hiré-Zégo.

" Notre parti est le dernier né des partis politiques mais il est dirigé par des gens aguerris au combat politique. Il a des militants habitués au combat politique. Le PPA-CI ne va donc pas attendre plus de 5 ans pour prendre le pouvoir. La lutte commence maintenant par l'implantation du Parti. Allez dans chaque village, dans chaque campement, installez partout le Parti. Recrutez hommes, femmes, adultes, jeunes. Ensuite,il faudra mener le combat pour des élections transparentes. Si les élections sont claires, il n'y aura pas match", a ajouté le député.

La photo de famille entre le député au centre et certains participants


Auguste Dago a convié ses frères et sœurs résidant à Abidjan pour présenter le nouveau parti de Laurent Gbagbo, le PPA-CI, parler des voies et moyens pour l'équipement du siège du PPA-CI et des divers. Le député d'Hiré-Zego a donné toutes les informations concernant les organes du Parti. Les échanges ont été emprunts de vérités et d'engagement pour la meilleure implantation du PPA-CI dans la sous-préfecture.

Le point de divers le plus important a été l'exploitation minière à Hiré-Zégo. Trois mines d'or y sont exploitées mais les populations n'en bénéficient pas. Bien au contraire, cette exploitation impacte négativement plusieurs villages et campements. Elle accru l'insécurité avec l'orpaillage clandestin, les coupeurs de route et les bracages. "L'exploitation minière entraîne forcément l'insécurité. Les bandits sont attirés par les richesses, par l'or. Donc, dans une telle zone, il faut renforcer la sécurité", a indiqué le secrétaire général du groupe parlementaire EDS.

Les cadres venus à la réunion ont suggéré que soit revue la gestion du Comité local de développement minier(CDLM) afin qu'il entraine des retombées de l'exploitation sur la vie des populations.

Dan Opéli

News Hub Creator contact@operanewshub.com

Home -> Country