La Russie et les USA se rencontrent dans un contexte de tensions croissantes en Islande

VAMYLEROI

HELSINKI, 20 mai (Xinhua) -- Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov et le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken, se sont rencontrés dans la capitale islandaise de Reykjavik pour la première fois mercredi. Ils ont exprimé leur volonté de coopérer mais ont également admis l'existence de "sérieuses différences" dans le contexte des relations tendues entre les deux pays.

Lors de sa rencontre avec son homologue en marge d'une réunion du Conseil de l'Arctique, M. Lavrov avait déclaré que Moscou et Washington devaient décider de la poursuite de leur coopération malgré l'existence de "sérieuses différences" sur une série de questions entre les deux parties.

"Nous avons de sérieuses différences dans l'évaluation de la situation internationale, nous avons de sérieuses différences dans les approches des tâches qui doivent être résolues pour sa normalisation", a-t-il noté.

"Notre position est très simple", a poursuivi le diplomate russe. "Nous sommes prêts à discuter de toutes les questions sans exception, mais dans la perspective que la discussion sera honnête, avec les faits sur la table, et bien entendu sur la base du respect mutuel".

Pour sa part, M. Blinken a affirmé que l'administration de Joe Biden recherchait "une relation prévisible et stable" avec la Russie, notant que Washington souhaitait travailler avec Moscou dans certains domaines d'intérêt commun, notamment la lutte contre la pandémie, le changement climatique, ainsi que les questions nucléaires liées à l'Iran et à la péninsule coréenne.

Au début de son discours, le secrétaire d'Etat a toutefois averti qu'il n'était "pas un secret que nous avons nos différences" et que Washington répondrait "si la Russie agit de manière agressive".

Les relations entre la Russie et les Etats-Unis se sont tendues au cours des derniers mois. Les deux parties ont des différences évidentes sur les questions liées à l'Ukraine, à la cybersécurité, aux droits de l'homme et à la supposée ingérence dans les élections américaines.

En avril, le président des Etats-Unis Joe Biden avait proposé de tenir un sommet avec le président russe Vladimir Poutine en Europe cet été. Début mai, il avait exprimé l'espoir de le rencontrer lors de sa visite en Europe en juin.

On s'attend à ce que les deux chefs de la diplomatie préparent le sommet et puissent en outre comparer leurs notes sur certaines questions spécifiques.

N'oubliez surtout pas de vous abonner gratuitement à notre page d'informations juste en cliquant sur suivre situé en haut à droite de votre écran si vous ne l'avez pas encore fait.

VAMYLEROI operanews-external@opera.com