Suite à la polémique autour de l'émission diffusée par la NCI, Eunice Zunon se prononce

AlixNguessan

Alors que les ivoiriens n'ont pas encore terminé avec les nombreux coups à buzz qui ont eu le dont de secouer toute la toile ces quelques semaines passées, en passant par l'histoire de Yvidéro et Love Gugu, l'arrestation de Al Moustapha sans oublier la mort de l'artiste Skelly, et l'avant dernière information que nous lisions hier sur une affaire entre le Pasteur Zahui et Manou Jolie, cette fois-ci nous avons droit à un scandale qui sort tout droit de la maison de la nouvelle chaîne ivoirienne (NCI).

Nous avons été tous choqués, pour ceux qui ont suivi l'émission télévisée hier soir sur cette chaîne dénommée " La Télé D'ici Vacances" présenté par l'animateur Yves De Mbella, de la scène dont nos yeux n'ont pas pu se défaire.

Inviter un ex-violeur à la télé, cela peut passer. Mais lui demander à visage découvert de retracer en direct ses méthodes d'agression, sachant très bien qu'on est suivi par un millier de personnes, sans parler des femmes victimes de ce crime, qui en visualisant cet entretien ne s'attendaient pas à ce qu'on leur remue le couteau dans la plaie en leur ravivant en live la douleur de ce passé qu'elles ont réussi à oublier... Cela est tout simplement inadmissible !

Quand bien même, Yves De Mbella a présenté ses excuses au public pour sa soi-disante faute, les ivoiriens d'ici et d'ailleurs demeurent sourds. Sa collègue, Khady Touré, bien qu'elle n'eût pas à être sur le plateau à publier un post ce matin pour demander la clémence des internautes qui sont toujours horrifiés par le comportement scandaleux de son confrère. Elle qui exposait son désarroi, a eu à signifier que ce résultat inattendu était dû aux aléas du direct.

Mais peut-on parler d'aléas, alors qu'ils avaient bien disposer un mannequin sur le plateau pour donner l'opportunité à ce monsieur, qui ne semblait même pas gêner de reproduire avec dédain, ces actions ignobles sur les victimes qu'il a eu à déstabiliser depuis lors?

Nous ne pensons pas que que ce sont les aléas du direct! Avant qu'une émission doit être diffuser, l'équipe qui doit l'animer est mise au courant de tous les détails qu'elle comporte. Nous n'excusons donc pas, Yves De Mbella, encore moins toute l'équipe de cette chaîne.

Alors que les indignations de plusieurs célébrités telles que la Kinda Shan'l, TNT, Jessica Bamba pleuvent pour dénoncer l'horreur qu'à présenter la chaine privée ivoirienne aux yeux du monde, Eunice Zunon, la web-humoriste, dans une tristesse bien visible au travers d'un post publié sur sa page Facebook officielle exprime son étonnement. La poupée noire expose son incompréhension dans ses propos, qui nous emmène tout comme elle, à nous demander pourquoi un tel sujet à eu à être manipuler ainsi , sans aucune pudeur:

" Comme il faut toujours donner le bénéfice du doute à quelqu'un malgré, un mauvais acte qu'il a posé...

Je cherche depuis la partie dans cet acte qui peut être aussi rigolo pour en faire un sujet d'émission décontractée... Je cherche depuis la raison qui aurait poussée toute une équipe de télévision à valider le traitement d'un sujet aussi sensible de cette manière... je cherche l'objectif qui était visé en proposant cet acte infâme, révoltant à la sagacité d'un public qui paraît immature mais qui en réalité a des limites vu ses réactions sur d'autres fautes plus minimes commises par d'autres chaînes. Je cherche, je cherche, je cherche...

Je n'accuse pas, je cherche des réponses que des victimes de cet acte cherchent sûrement, sinon espèrent voir des actes fermes pour condamner ce crime. Oui c'est un crime"

Nous voulons rappeler, que la NCI, n'est pas à sa première gourde. Et avec ce scandale qui depuis quelques heures enflamme la réaction des internautes sur la toile, nous pensons que les autorités compétences de l'audiovisuel et de la communication, telle que la HACA ( La Haute Autorité De La Communication Audiovisuelle) doit prendre des mesures de sanction.

Afin de faire comprendre à toutes les autres maisons de télévision qui sont assoiffées de buzz, que la sensibilité des téléspectateurs est à respecter et elle passe avant toute autre chose. Il y'a des familles qui ont regardée cette émission sans savoir qu'on leur ferait revivre une douleur du passé, ce n'est pas très intelligent d'utiliser n'importe quel sujet (surtout si ce sujet est délicat tout comme le viol) pour le présenter avec légèreté à l'écran. Nom de Dieu, ceci est un crime.... UN CRIME!


Par Alix N'guessan.

AlixNguessan contact@operanewshub.com