Ça Chauffe au Burkina: route barrée, commerces fermés… ils demandent le départ du président Kaboré

News Hub Creator

La sous-region ouest africaine traverse des crises politiques très importantes. Nous avons souhaité le bonheur pour le continent Africain en cette année 2022 mais les choses sont autres que ce que l'on voit. Le Mali est en crise. La CEDEAO a pris des sanctions graves contre ce pays car le gouvernement de transition retarde le processus électoral qui devait se tenir quelques mois après le putsch qui a enlevé le défunt président IBK du pouvoir.


Au Burkina Faso, plus rien ne va. Les populations demandent la démission du président Roch Kaboré. Puisque les citoyens Burkinabé ne peuvent pas eux-mêmes chasser par la force leur président, ils procèdent à des revendications insurrectionnelles pour faire entendre leur voix. Ce samedi 22 janvier 2022 dans la ville de Kaya, des manifestants ont ordonné la fermeture du marché. La ville de Kaya est située dans la région du centre nord, province du Sanmatenga. Sur le site "www.minute.bf", on peut voir que la population a manifesté contre l'insécurité grandissante dans le pays. Dans leur élan de manifestation, des gens ont saccagé le siège du Parti au pouvoir. Ils se sont ensuite déporté au secteur 6 de la ville de Kaya, où il a été intimé l'ordre aux commerçants de fermer leurs points de vente. Cela a été fait à dessein, dans l'espoir de soutenir la marche. Dans le même temps d'action, certains autres manifestants ont obstrué la route de la RN3. Koumsongo Mohamed Auguste du mouvement "sauvons le Burkina" s'est exprimé ce matin. Pour lui, il faut que le chef de l'État parte. Il estime que le président Kaboré ne fait pas honneur au Burkina en participant à ses sanctions contre le Mali. En effet, le Burkina Faso a de bons liens avec le Mali. Puisque le Burkina est un pays enclavé, les gens se demandent où iront-ils si toutes les frontières lui sont fermées. Les Burkinabé ne veulent plus voir Roch Kaboré au pouvoir.

Pour nous, le simple fait de voir toutes ces choses montre à quel point l'Afrique va mal. Nos pays rencontrent des difficultés qui profitent aux médias politiques et occidentaux. Il est grand temps que les conflits socio-politiques cessent sur le noir continent. Autrement, il sera très difficile de se développer. Le Mali et le Burkina Faso, ces deux pays frontaliers de la Côte d'Ivoire vont mal. On espère que nos politiciens aideront à stabiliser nos États qui s'affaiblissent chaque fois qu'il y a une tension politique.

News Hub Creator contact@operanewshub.com

Home -> Country