Burkina Faso : qui est le Lieutenant-Colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, le tombeur de Roch Kaboré ?

News Hub Creator

Derrière la chute de Roch Marc Christian Kaboré se cache un homme, le Colonel Paul-Henri Sandaogo DAMIBA. Il serait désormais le nouvel homme fort du Burkina après avoir conduit les dernières opérations ayant conduit  à l’arrestation de Rock Kaboré. C’était donc bel et bien un coup d’Etat qui était en maturation quand les ouagalais ont été réveillés hier dimanche par des coups de feu en provenance de casernes de la capitale et à la manœuvre, le Colonel Paul-Henri Sandaogo DAMIBA et ses hommes.

Après une petite accalmie dans la journée du samedi 23 janvier 2022, les tirs nourris auraient repris tard dans la nuit de dimanche sur le coup de 23h autour de la résidence privé du Président déchu. Le Président du Faso sera ensuite arrêté et serait détenu en résidence surveillée dans un camp militaire. Le lieutenant-colonel, Paul-Henri Sandaogo DAMIBA qui a savamment orchestré ce putsch en cachant ses réelles intentions derrière des revendications corporatistes va-t-il demander, comme ce fut le cas au Mali et en Guinée, à Roch Marc Christian Kaboré de démissionner de ses fonctions de Président du Burkina Faso ? Tout porte à le croire. 

Mais qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le tombeur de Roch Kaboré ? Si l’on se fie à la biographie de cet officier supérieur burkinabè dressée sur son ouvrage intitulé « Armées ouest-africaines et terrorisme : réponses incertaines ? » publié aux ‘’Editions Les Trois Colonnes’’, Paul-Henri Sandaogo DAMIBA serait  un officier supérieur d’infanterie dans l’armée burkinabè. Il est diplômé de l’école militaire de Paris et titulaire d’un master 2 en sciences criminelles du Conservatoire National des Arts et métiers (CNAM) de Paris. Il est aussi détenteur  d’une certification d’expert de la défense en management, commandement et stratégie.

« Armées ouest-africaines et terrorisme : réponses incertaines ? » Ouvrage prémonitoire de celui qui pourrait devenir dans les heures à venir la figure de proue de la junte burkinabè ? On serait tenté de répondre par l’affirmative car la grande muette face aux « réponses incertaines » du Président Roch dans la lutte contre le terrorisme a choisi l’option du putsch militaire.

News Hub Creator contact@operanewshub.com

Home -> Country