Cynisme : au Sénégal, un homme met enceinte sa copine, vole ses biens et l'accompagne pour porter plainte à la police

Fatogoma

(Image d'illustration)

L'histoire est digne d'un film hollywoodien. Soukeyna Diallo, commerçante de profession à Dakar, au Sénégal, filait le parfait amour avec son copain Mamadou Cissé, électricien de 24 ans. C'est Dakarbuzz qui relate les faits le mercredi 24 février sur son site internet. Après le boulot, Mamadou passait souvent chez sa compagne où il passait quelquefois la nuit. Soukeyna est tombée enceinte de lui. 

Dans la nuit du 9 au 10 février, aux environs de 22 heures, Soukeyna s'aperçoit que son wifi ne marche plus. Elle se rend dans sa boutique contiguë à sa maison. Elle constate qu'elle a été cambriolée. Le voleur a emporté 10 perruques commandées depuis la France, un téléphone fixe, le câble wifi, des produits cosmétiques et la somme de 95 milles francs CFA. Le préjudice est estimé à 1,8 millions de francs CFA. Séance tenante, elle informe son compagnon qui débarque sur les lieux pour soutenir sa compagne. Soukeyna décide d'aller porter plainte contre X à la police. Elle est accompagnée par son amant. 

Les policiers se présentent sur les lieux, pour les besoins de l'enquête. Après une investigation minutieuse, ils informent discrètement les commerçants des environs de la possible présence d'un individu en possession de plusieurs perruques qu'il voudra vendre. Les enquêteurs demandent donc aux commerçants de le signaler s'il se présente. Plus tard, un homme se présente au marché central pour proposer des perruques à un vendeur. Ce dernier joint les policiers qui débarquent sur les lieux. Ils trouvent l'électricien Mamadou Cissé avec les perruques volées dans la boutique de sa copine. Il est conduit, menotté, dans les locaux du commissariat central. Quand Soukeyna arrive dans les locaux, elle manque s'évanouir en découvrant que le voleur n'est autre que son copain. De surcroît, le père de son futur bébé. 

Pendant l'interrogatoire, Mamadou balance un supposé complice, du nom de Youssouph Camara, soudeur. Ce dernier est cueilli à son tour. Son casier judiciaire est loin d'être vierge, puisqu'il a déjà été condamné à 3 mois de prison ferme pour vol. Déférés tous les deux au parquet, puis placés sous mandat de dépôt, ils ont été jugés le mercredi 17 février dernier. Mais à l'issue de l'audience, Youssouph Camara a été relaxé, puisque son implication n'a pas été établie. Le procureur de la République, Pape Khalil, soutient que le prévenu Mamadou Cissé a agi seul. Après délibéré, Mamadou a été condamné à 2 ans de prison ferme et à payer 1,8 millions d'amende à la victime au titre de dommages.

Fatogoma operanews-external@opera.com