Voilà ce qui cause la destruction de la terre !

WizK.Points

La vie de l'homme moderne est beaucoup plus heureuse et confortable qu'il y a deux décennies. De nos jours, vous pouvez commander tout ce que vous voulez sur Internet, vous pouvez voyager partout dans le monde et trouver partout de la nourriture délicieuse, ainsi que de l'eau potable. En outre, les scientifiques ont trouvé le remède à de nombreuses maladies.

La terre est un vrai paradis, mais cette vie heureuse a un prix très élevé. En effet, le confort humain coûte énormément à la planète, même si beaucoup ne le savent pas. Eh bien, comme il n'est jamais trop tard pour apprendre de nouvelles choses sur notre planète, allons-y !


La déforestation

Vous avez probablement déjà entendu parler de ce sujet. La population de la terre augmente chaque jour, et les gens ont besoin de nourriture pour survivre. On doit cultiver la nourriture pour tous, ce qui signifie que des zones franches sont nécessaires pour l’agriculture.

C’est pourquoi dans certains pays, on procède à l’abattage de certaines forêts. Cependant, l’étendue de l’abattage est vraiment gigantesque.

L’abattage moderne des forêts se fait en plus à l’aide d’une technologie, qui simplifie au maximum le processus. Ainsi, les arbres sont coupés plus rapidement mais les forêts n’ont tout simplement pas le temps de repousser.

La cause principale du réchauffement climatique

Selon des données internationales, la planète perd environ 18 millions d’acres d’arbres chaque année, mais la raison n’est pas toujours l’agriculture. L’humanité se débarrasse également des forêts pour nettoyer des zones, pour mener à bien des projets de construction et/ou pour produire divers articles en bois, allant des meubles à la pâte à papier.

Et tout cela a malheureusement une incidence sur le monde, car les arbres sont l’un des plus gros producteurs d’oxygène. Ce n’est donc pas bon pour les êtres vivants qu’autant d’arbres disparaissent, et en particulier pour les animaux qui vivent dans la forêt.

L’exploitation forestière menace en effet la survie de millions d’espèces différentes, ce qui augmente la quantité de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Et par conséquent entraîne un réchauffement climatique.

Si nous voulons garder notre planète telle que nous la connaissons, nous devrions donc peut être envisager de cesser d’utiliser les ressources de la Terre de manière aussi inconsidérée.


La pêche

La surpêche est l’un des problèmes les plus importants des océans du monde. Elle est pratiquée dans de nombreux pays et est actuellement l’une des causes principales du déclin de nombreuses espèces. Ceci est très sérieux car certaines espèces sont actuellement sur le point de disparaître, alors que d’autres ont d’ores et déjà disparu.

Cela s’explique par trois raisons principales : la croissance démographique, la demande et les méthodes de pêche, qui sont devenues de plus en plus considérables ces dernières années.

Et si on arrête de consommer les poissons

En mer ou dans l’océan, les outils modernes trouvent facilement de grands bancs de poissons, et en capturent d’énormes quantités à la fois. Si bien que même les restrictions en matière de pêche ne sont pas particulièrement utiles. Dans les pays du tiers monde, le braconnage est une activité florissante.

À cause de cette surexploitation, les poissons les plus populaires s’approchent progressivement et dangereusement de l’extinction. Pour faire face à cette situation, l’un des principaux écologistes marins, Andrew Sharpless, suggère que l’humanité toute entière reconsidère ses priorités en matière d’alimentation.

Par exemple, si pendant un certain temps, nous arrêtions de consommer des poissons se trouvant au sommet de la chaîne alimentaire, tels que le saumon. Et que nous les remplacions par d’autres espèces, telles que le hareng, l’humanité accorderait du repos aux précieuses espèces de poissons, afin qu’elles puissent récupérer et régénérer leurs populations. Mais pour le moment, il faut reconnaître que cela est difficile à imaginer.


Dioxyde de carbone, la cause du réchauffement climatique

Les océans de la planète sont des réserves naturelles de dioxyde de carbone. Mais malgré tout, l’eau absorbe davantage de dioxyde de carbone que l’atmosphère.

Cela modifie de manière significative l’acidité naturelle de l’océan. Qui, selon certaines estimations, aurait augmenté de 30 % au cours des 200 dernières années. Et il serait beaucoup plus grave qu’il n’y paraît à première vue.

La nature change de trajet

L’acidité réduit la concentration de calcium, ce qui empêche les crustacés de construire leur coquille. De ce fait, ces créatures restent complètement sans défense.

De plus, le manque de calcium a un effet dévastateur sur les récifs coralliens : en raison du réchauffement climatique et de l’acidification des océans, un quart des récifs ne sont plus récupérables, calculs des scientifiques à l’appui.

À ce propos, les récifs abritent également environ 25 % des créatures vivantes de l’océan. Et ce ne sont pas que des poissons colorés que vous pouvez voir lorsque vous plongez. Nombre d’entre eux sont responsables et garants de la filtration naturelle de l’océan.


Les pluies acides

Les pluies acides sont la cause du mélange des pluies normales avec les gaz que les usines rejettent, les installations de chauffage ou les moteurs qu’on utilise dans le transport (voitures, camions…), qui brûlent des combustibles divers.

Le dioxyde de soufre et l’oxyde d’azote sont alors libérés dans l’atmosphère où ils s’accumulent dans les nuages. Une fois les molécules accumulées au maximum, le nuage éclate, ce qui crée des pluies acides et ainsi la destruction de la terre.


Des dégâts désastreux

Nous ne parlons pas ici d’un acide qui fait tout fondre autour de lui comme de l’acide sulfurique, mais même sans cela, ses effets sont déplorables. En effet, quand il pleut, de l’eau acide tombe dans toutes les étendues d’eau. Ce qui nuit particulièrement aux lacs et aux étangs.

Au fil du temps, le sol autour de l’eau absorbe l’acide et finit par s’épuiser, perdant ainsi ses nutriments nécessaires. En outre, les arbres sur ce sol et qui absorbent l’acide par leurs racines, accumulent des toxines qui endommagent leurs feuilles. Aussi ils tuent lentement mais inexorablement de grandes surfaces de forêt.

Plusieurs espèces de poissons sont détruits

Nous connaissons déjà les conséquences de la déforestation de la terre. On admet que les pluies acides détruisent irrémédiablement des espèces entières de poissons, provoquant un effet « boule de neige ».

En d’autres termes, une espèce disparaît, puis une autre, puis encore une autre, etc.. Parce que tout est interconnecté dans la nature. Et ces catastrophes causent des dommages considérables à l’écosystème, et par conséquent la destruction de la terre.

Tout cela ne représente bien sûr qu’une petite partie des dangers dont nous sommes responsables quotidiennement sur la planète. L’impact humain étant destructeur, il est important non seulement d’utiliser les dons de la nature, mais aussi de s’en occuper minutieusement.


Et nous devons le faire maintenant, sinon demain, il sera peut-être trop tard. Nous attendons votre avis dans les commentaires.

WizK.Points operanews-external@opera.com