Gisèle Gbobouo (Commissaire générale Festitoh culture) : "la valorisation de notre culture, c’est notre leitmotiv"

News Hub Creator

Le coquet village de Dagbaboua, dans le département de Daloa a récemment abrité la 4ème édition du Festival du Tohourou (Festitoh). Toute la crème de la musique traditionnelle issue de cette région y a pris part.

 

Festivaliers et artistes ont effectué très nombreux le déplacement dans ledit village à cet effet. Reçus par Gisèle Gbobouo la Commissaire générale de Festitoh culture et son staff.

Il faut noter que cette 4ème édition du Festitoh culture Dagbaboua 2022 a connu un véritable succès grâce à l’implication de tous, et en particulier, cette  du Ministre Hubert Oulaye, de Maurice Kipré Digbeu, fils de Dagbaboua, du Pr Noël Zihiri Guédé et de Dame Groguhé Boudou.

Mais la générosité, la responsabilité, et la disponibilité du Chef central de Dagbaboua, l’Honorable Lago Guédé et sa notabilité, sont également à saluer. Sans oublier toute la communauté villageoise qui a joué un rôle déterminant. Ces personnes, selon la Commissaire générale Gisèle Gbobouo, ont fait de cette 4ème édition une marque à vie. Contrairement aux éditions précédentes, Festitoh culture Dagbaboua 2022 a connu quelques innovations.

« On essaie chaque fois d’innover avec un peu plus d’activités pour faire plaisir au public. Après l’édition 2021, certains Artistes ont eu des producteurs ! Cette année, il y a eu un concours qui a porté sur l’environnement et aussi le concours culinaire. Il y a eu également plus de masques dont deux masques guerriers et un masque populaire. Et en boucle, un concert inédit de musique tradi-moderne avec Pablo de Gokra et plusieurs autres artistes. Festitoh culture Dagbaboua 2022 a été ouvert avec la nuit du conte le jeudi 28 juillet. Voilà quelques-unes des innovations pour le bonheur de la culture ivoirienne. Je suis si heureuse que tous soient venus redécouvrir Festitoh culture, ce Festival du Tohourou qui est un prétexte pour la valorisation de tous les Arts authentiques qui font la promotion de l’école traditionnelle en Côte d’ivoire. A la conférence de presse que j’ai animée, j’ai parlé d’un thème qui me tenait à cœur, la similitude entre la griotique mandingue et la griotique krou, en l’occurrence le Tohourou. Ce sont ces écoles-là qui font l’éducation de notre société » a indiqué Gisèle Gbobouo, Commisssaire générale de Festitoh culture, par ailleurs Présidente de la Fondation Kaléhaka, Structure organisatrice du Festival du Tohourou.

« Festitoh culture, c’est vraiment génial et Dagbaboua en redemande ! Ce festival nous a apporté beaucoup de joie. Et ça fait que le nom de notre village a franchi les frontières de notre pays, de notre continent. C’était vraiment magnifique ! Et j’avoue que l’édition de Dagbaboua a été la meilleure de toutes les éditions de ce Festival du Tohourou qui a donné un cachet particulier à notre village avec la présence de grandes personnalités comme le Ministre Hubert Oulaye. Grand merci à la Commissaire générale de Festitoh culture Gisèle Gbabouo », a réagi Gouro Boizo, fils et cadre de Dagbaboua.

Rendez-vous est pris pour le mois de juin 2023 pour la 5ème édition de Festitoh culture. Qui se tiendra certainement hors de nos frontières. En France. 

P.MEKA

News Hub Creator contact@operanewshub.com

Home -> Country