Situation sécuritaire au Burkina Faso : Que se passe t-il dans les casernes ?

News Hub Creator

La situation est tendu dans les casernes de la capitale du Burkina Faso . Des tirs à l'arme automatique et l'arme lourde au camp du général Baba Sy et au camp Sangoulé Lamizana de Ouagadougou sont entendus ce dimanche matin 23 janvier 2022.. Des incidents sont également signalés à Kaya et Ouahigouya dans le nord du pays. Les raisons de ces fusillades surviennent dans un contexte de tension après une arrestation tout récemment d'un officier de l'armée pour tentative de coup d'État. Le gouvernement a reconnu, dans un communiqué,  "Des informations véhiculées dans des réseaux sociaux tendent à faire croire à une prise de pouvoir par l'armée en ce jour. Le gouvernement, tout en reconnaissant l'effectivité de tirs dans certaines casernes, dément ces informations et appelle les populations à rester sereines ", a indiqué, Alkassoum Maiga, porte-parole du gouvernement.

Le gouvernement a reconnu, dans ce communiqué, que des « tirs » ont eu lieu dans plusieurs casernes du pays mais a démenti « une prise de pouvoir par l’armée ».   

Ce furent d'abord des tirs sporadiques et progressivement, ils sont devenus plus nourris.

A Kaya, des tirs ont été entendus également au régiment d’artillerie lourde, et à, les habitants font également état de tirs dans un camp.

Samedi, au moins deux soldats ont été tués et plusieurs blessés dans l'explosion d'un engin artisanal, sur l'axe entre Ouahigouya et Titao (Nord), au passage de leur véhicule qui escortait des commerçants, selon des sources sécuritaires et locales.

Rappelons que depuis l’attaque d’Inata en novembre dernier, et le décès d'une cinquantaine de gendarmes, l’atmosphère est devenue très tendue au Burkina. Malgré les changements intervenus à la tête des forces armées, les populations demandent des résultats sur le plan sécuritaire.

Edmond kouassi ( Eddydy)

News Hub Creator operanews-external@opera.com

Home -> Country