CAN 2021 et tests COVID truqués : Samuel Eto’o rejette les accusations contre son pays

News Hub Creator

Le pays organisateur de la CAN 2021, le Cameroun qui avait fait cas de quatre contaminés de COVID avant le début du tournoi, n’en a plus déclaré depuis l’ouverture de la compétition. Cette situation suscite actuellement de nombreuses interrogations et débats au sein de plusieurs staffs de la CAN.

Selon RFI, Samuel Eto’o, président de la Fédération camerounaise de football, proteste rejette ces accusations.

« C’est malsain d’accuser le Cameroun de tricherie en manipulant les tests COVID. L’agence responsable des tests (un laboratoire suisse) est entièrement sous contrôle de la CAF. Elle a été choisie par la CAF. Et le Cameroun a accepté pour rassurer nos partenaires en clubs », affirme Samuel Eto’o au micro du confrère.

Avant d’ajouter ceci : « Je le répète, c’est malsain de vouloir accuser la Fédération camerounaise de football ou le gouvernement camerounais. Vous me connaissez, j’ai essayé d’être un champion dans les stades. Il faut comprendre que sous mon mandat, je ne pourrais pas défendre une telle pratique. Je suis quelqu’un qui défend l’excellence. Je préfère perdre que de gagner en trichant. Cela n’existe pas dans le football camerounais. »

En effet, de nombreuses sélections ont été perturbées par des cas de COVID. Il s’agit notamment de la Tunisie, du Burkina-Faso, du Sénégal, du Zimbabwe, du Cap-Vert, du Gabon, et surtout des Comores décimés par la pandémie (12 cas) avant leur rencontre de huitième de finale perdu (2-1) contre le Cameroun, avec une équipe comorienne qui a joué presque sans gardien et un carton rouge au capitaine dès le 5e minute du jeu.

L’on ose croire que pour la suite de la compétition, ces soupçons actuels vont être des souvenirs pour qu’au cas où le Cameroun remporterait le trophée, il ne soit pas accusé d’avoir truqué la compétition en complicité avec le laboratoire d’analyse suisse et la CAF.

Joseph Koffi

 

News Hub Creator operanews-external@opera.com

Home -> Country