La souffrance des élèves dans les salles de classes tire allègrement à sa fin: voici les détails

Lenonditduvivant

Une année scolaire pour l'éducation en côte d'Ivoire compte 09 mois. C'est une période de souffrance, de faim et de marche pour tous les élèves du monde en général et en particulier la côte d'Ivoire.

Souvent confrontés à des coups durs, les élèves sont les personnes les plus vulnérables dans le système éducatif en matière de souffrance parce que si c'est pas la pluie, c'est le soleil et les maladies qui les acceuillent en cours de chemin.

Vraiment quelle souffrance !

Mais comme la terre tourne autour du soleil selon les géographes, alors les élèves finiront par braver toutes ces difficultés pour enfin espérer des vacances scolaires.

Sachant que depuis septembre les élèves avainet commencé les cours, ils ont même bataillé durant ces moments avec les interrogations et les devoirs.

Mais comme tout travail à une fin et Dieu même dit l'ouvrier mérite son salaire, alors le mois de juillet vient pour soulager les élèves parce-que c'est un mois dans lequel se déroule la majorité des examens.

Et après ce mois d'examens à grand tirage vient les grandes vacances scolaires.

Se logeant dans ce même contexte, cette année encore l'État ivoirien n'a pas manqué de maintenir les mêmes dates, c'est à dire les programmes du BEPC et du baccalauréat.

Mais comme il y a de coutume, tous les jours vers la fin de l'année on calcule les moyennes avant d'aller composer pour ne pas dire le "tabouret" de l'élève.

Normalement ces moyennes doivent être calculées avec les élèves et les professeurs.

C'est une période sensible pour les élèves et l'ensemble des professeurs parce qu'en cas d'une faute sur les moyennes l'enfant sera obligé soit de reprendre sa classe pour les classes intermédiaires ou soit d'échouer à son examens pour les classes d'examens.

Voilà pourquoi la ministre a jugé bon d'arrêter une date à laquelle chaque professeur et élève calculeront les moyennnes.

Pour l'arrêt des notes et les calculs des moyennes la ministre a décidé que pour les classes intermédiaires soit pour le 20 mai et les classes d'examens soit pour le 11 mai.

Après cette période il faut noter que la souffrance des élèves dans les salles de classes tire allègrement vers la fin Parce que cette phase débouchera sur les grandes vacances.

Lesquelles vacances donneront lieu de constater la liberté totale des élèves à s'épanouir, se divertir et à se reposer pour un bon moment.

Voilà pourquoi cette date se veut être importante pour tous les élèves.

Cet arrêt des notes va soulager les élèves sur le soleil et la pluie, désormais ils seront libres de profiter pleinement de leurs vacances et de se reposer.

Cette nouvelle a été certifiée par les dits et affiches d'un directeur d'école dans le département de bangolo après une réunion avec ses enseignements.

C'est une nouvelle à laquelle beaucoup ont pris le plaisir de chanter , danser et crier semblable à la liberté d'un prisonnier de guerre.

Ils attendent patiemment les dates précitées pour s'éclater de joie et ouvrir enfin une brèche sur les vacances.

Chers lecteurs que l'école soit pour nous la vision première de tous les citoyens Ivoiriens pour l'avancement du pays.

Alors si vous avez aimé cet article laissez nous des commentaires et abonnez vous sur ma page pour ne rien rater car l'information nous place au sommet du monde.

Lenonditduvivant contact@operanewshub.com