Sommet France-Afrique : la Chine est absente malgré l'invitation de Macron

jeuneinfo

À Paris, des dirigeants africains, des hauts responsables européens et représentants d’organisations internationales se réunissent pour explorer des solutions afin de réagir au « choc économique » causé par la crise sanitaire. Le « Sommet sur le financement des économies africaines » n'a apparemment pas été mis sur l'agenda de Xi Jinping en dépit de l'invitation qui lui a été envoyée par Emmanuel Macron. L'on apprend que le président de la Chine se fera représenter par visioconférence.


Pékin a notifié qu'il sera représenté en visioconférence par un de ses responsables. Même sur ce plan, rien est sûr puisque l'identité de ce représentant, jusque-là, n’est pas encore précisée. Cette réaction de la Chine par rapport au « Sommet sur le financement des économies africaines », peut être justifiée par la relation qu'elle entretient avec la France sur le continent africain. Au fil des années, le pays de Xi Jinping est devenu de plus en plus influent en Afrique, ce qui n'est probablement pas du goût de l'hexagone.


En Septembre 2019, lors d’un échange avec des chefs d’entreprises à Douala, au Cameroun, Jean-Yves Le Drian, le chef de la diplomatie française déclarait : « En Afrique, nous devons tenir notre place ». « Il n’est pas concevable de laisser les coudées franches aux nouveaux acteurs qu’on voit s’engager sur le terrain du développement », avait déclaré le ministre français des Affaires étrangères parlant de nouvels acteurs tels que la Russie, la Turquie et la Chine. 


Cependant, d'autres grandes nations participeront à ce sommet en visioconférence. Il s'agit des Pays-Bas, de l’Allemagne, du Japon, du Kenya, de la Tanzanie et de l’Afrique du Sud. Emmanuel Macron a également lancé l'invitation à l’ONU, le FMI, l’OCDE (Organisation pour la coopération et le développement économiques), l’OMC (Organisation mondiale du commerce), la Banque mondiale et plusieurs banques publiques internationales.

jeuneinfo contact@operanewshub.com