Menacée par l'Occident en Ukraine, la Russie va-t-elle se refroidir au Mali?

News Hub Creator

Entre Bamako et Kiev, se joue l’issue de l’affrontement larvé entre Moscou et ses rivaux de l’Occident avec en tête les USA.

Ce Jeudi 20 Janvier, depuis Berlin où il effectuait le déplacement à la veille d’une rencontre cruciale avec son homologue Russe, Sergueï Lavrov, le secrétaire d’état Américain, Anthony Blinken a adressé une mise en garde ferme à la Russie : ‘’Nous avons toujours été très clairs. Tout franchissement par des forces militaires Russes de la frontière Ukrainienne pour y commettre de nouveaux actes d’agression contre l’Ukraine, entraînera une réponse rapide et sévère des USA et de nos alliés’’.

Face aux velléités d’invasion Russe en territoire Ukrainien, Washington et ses alliés Européens de l’OTAN haussent le ton, visiblement prêts à en découdre si le besoin se faisait sentir. Pendant ce temps, à plus de 8.400 kms plus au sud, au Mali, se joue un autre conflit à grand enjeu géostratégique entre la Russie et la France, soutenue derrière par ses partenaires Européens.


Beaucoup plus enjouée, la crise en Ukraine devrait être pour l’Occident, un message clair envoyé à la Russie de Poutine pour lui rappeler sa suprématie sur le plan militaire.

Profondément affaiblie depuis la fin de la guerre froide, la Russie tente de rebondir en Afrique notamment en profitant des perches à elle tendues par la Centrafrique et le Mali. Comme en Ukraine, le bloc Occidental finira-t-il par fixer une ligne rouge à Moscou qui ne cache pas ses visées sur le précarré Français ? Le retour de la guerre froide risque de faire des étincelles.

Raoul Mobio

News Hub Creator contact@operanewshub.com

Home -> Country