L'institut national polytechnique Félix Houphouët_Boigny : origine, délabrement et réhabilitation

Nutritionniste

L’Institut national polytechnique Félix Houphouët-Boigny (INP-HB) est un établissement public de formation supérieure, de recherche et de production situé à Yamoussoukro en Côte d'Ivoire.

L’Institut National Polytechnique Félix Houphouët-Boigny est né, par le décret 96-678 du 4 septembre 1996, de la fusion de quatre établissements dans le but de réduire les coûts structurels, allouer de façon plus pertinente les moyens et les ressources des écoles et harmoniser les programmes de formation. Les établissements fusionnés constituaient, avant 1996, les grandes écoles de Yamoussoukro : l’École Nationale Supérieure d’Agronomie (ENSA), l’École Nationale Supérieure des Travaux Publics (ENSTP), l’Institut Agricole de Bouaké (IAB), et l’Institut National Supérieur de l’Enseignement Technique (INSET).

Accompagnant cette fusion, six nouvelles écoles sont créées au sein de l'Institut : l'École Supérieure d’Agronomie (ESA), l'École Supérieure d’Industrie (ESI), l'École Supérieure de Commerce et d’Administration des Entreprises (ESCAE), l'École Supérieure des Mines et de Géologie (ESMG), l'École Supérieure des Travaux Publics (ESTP), et l'École de Formation Continue et de Perfectionnement des Cadres (EFCPC).

Délabrement

L'INPHB a connu durant les crises politiques qui ont marqué la Côte d'Ivoire (2002-2011) et jusqu'à l'heure actuelle un état de délabrement avancé. La gestion quant à elle faisait l'objet de nombreuses critiques.

Réhabilitation et renaissance

Depuis 2011, l'État de Côte d'Ivoire prend les choses en main en nommant à la tête de l'INP-HB un nouveau Directeur Général, Koffi N'Guessan afin de lui redonner ses lettres de noblesse. Cette nouvelle équipe entreprend des démarches pour une revalorisation du statut de l'Institut. Le Contrat de désendettement et de développement (C2D)[6] signé par les gouvernements ivoirien et français, permet à l'INP-HB d'obtenir un appui certain de la France. L'État de Côte d'Ivoire, prenant la pleine mesure du chantier s'investit également pour consolider les acquis de l'Institut, en attendant le financement du C2D.

Abonnez-vous et partager

Nutritionniste contact@operanewshub.com