Cérémonie pompeuse de dot : ''j'ai connu un ami qui s'est enfui'', révèle David Tayorault

DarymKard

Le thème de l'émission ''C'Pas C'midi Hein'' de ce Vendredi 27 Août, était porté sur les cérémonies pompeuse de dot. L'invité David Tayorauld nous a livré son avis sur ce sujet.

Désormais en Côte d'Ivoire, les cérémonies de dot ont dépassées le cadre de la tradition. Autrefois très symbolique, la dot paraît aujourd'hui comme une affirmation de l'opulence des candidats au mariage. Certains sont obligés de s'endetter quand d'autres ne pouvant pas honorer les montants faramineux des beaux-parents, prennent la poudre d'escampette.

C'est bien le cas de l'ami de David Tayorauld qui n'en pouvant plus, à préférer se libérer d'un fardeaux qu'il ne pouvait pas supporter. En effet, l'artiste musicien et arrangeur a raconté qu'il avait été demandé à son ami de s'acquitter de plusieurs choses qui par finir, s'élevaient à la somme de 6 millions de francs CFA. ''Je ne sais pas si c'est parce que j'étais dans la délégation du marié que sa belle famille a cru qu'il avait plein la poche'', s'est-il demandé.

''Mon ami s'est ''enfui'' à cause de l'exagération du montant de la dot'', a-t-il ajouté. Totorino le Samouraï explique que normalement, la dot devrait être symbolique comme le demande la tradition africaine. Mais aujourd'hui, il est constaté une nette exagération lors des cérémonies de présentation des dons à la famille de la fiancée. Certaines cérémonies de dot surpassent même de loin, le coût des cérémonies de mariage civil.

Avec ce déferlement de la gente féminine dans les lieux de culte à la recherche d'un mari, faut-il encore imposer le supplice de la dot aux prétendants ? Chers parents, pensez donc au célibat de vos filles et facilitez le mariage.

DarymKard contact@operanewshub.com