''Avec ce cafouillage, on pourrait dire que le président Gbagbo est rentré en catimini'', A.S.K

DarymKard

La montagne aura-t-elle accouché d'une souris ? C'était la déception totale sur le plateau de NCI quant à l'accueil réservé à Laurent Gbagbo, à l'aéroport international Félix Houphouët Boigny de Port-Bouët.

''C'est vraiment déplorable, je suis terriblement déçu'', a avancé André Silvère Konan (ASK). On peut dire que l'accueil de l'ex président n'a pas été des plus mémorables dans ce cafouillage monstre, dénoncé par tous les invités d'Ali Diarrassouba. Pour ASK, ce n'est pas l'accueil que voulait les partisans de Laurent Gbagbo. << On pourrait dire qu'il est rentré en catimini, cet accueil me fait mal au cœur >>, a affirmé André Silvère Konan.

Selon Ali Diarrassouba, le président Gbagbo nest pas finalement rentré dans le pavillon présidentiel que lui avait accordé le chef de l'État, Alassane Ouattara. Il est même resté dans son véhicule pour saluer quelques partisans, avant de quitter l'aéroport. Selon le journaliste, c'était pour une question de sécurité. Mais pour André Silvère Konan, l'organisation a failli et cet accueil n'honore en rien la personne de Laurent Gbagbo.

Pour le journaliste et éditorialiste ASK, on a l'impression que le comité d'organisation voulait faire un duel, un bras de fer avec le gouvernement. C'est peut-être ce qui explique cette absence des autorités étatiques au côté des proches du président Gbagbo dans l'accueil et l'organisation. Finalement, l'accueil à l'aéroport fut une déception pour tous, car c'est plusieurs personnalités dont Simone Gbagbo qui l'y attendaient.

Nous espérons que les prochaines étapes seront mieux élaborées, afin qu'on sente ce désir de réconciliation dans les actes.

DarymKard contact@operanewshub.com