72 h après les événements de Gboghué, voici le nouveau visage du poste de la Gendarmerie

narco

72 h après les événements de Gboghué, voici le nouveau visage de la gendarmerie.


Le jeudi dernier la Sous préfecture de Gboghué dans le département de Daloa a été le théâtre des manifestations entre les gendarmes et une franche de la population. Cette population accuse les forces de l’ordre d’être à la base de l’accident meurtrier de l’un des leurs. Une situation qui, bien vrai que maîtrisée par nos forces,a laissé le poste de la gendarmerie en cendre. 72 heures après ce triste événement, les images qui nous aient données de voir sont insoutenables. Le bâtiment parti en fumée, le véhicule de liaisons calciné. Idem pour les engins à deux-roues. «C’est quand même déplorable pour ces habitants de s’en prendre aux forces de l’ordre qui sont sensées de nous sécuriser. Mais avec tout ce que vous avez incendié, est ce qu’ils pourront bien vous sécuriser », déplore TK habitant de Gboghué rencontré à Daloa ce samedi.

Pour rappel selon une source sécuritaire, tout est parti du décès d'un dealer dénommé Rastar. "Ce dernier roulant à vive allure a percuté un véhicule de transport commun à 500 mètres de Gboguhé et est mort sur le coup. Une patrouille de la gendarmerie qui se trouvait non loin du lieu de l'accident a constaté le drame et en a fait un rapport. Malheureusement une fausse rumeur sur les circonstances de la mort de ce Rasta a provoqué le courroux des certaines personnes qui ont mis le feu au bâtiment abritant le poste de la gendarmerie.

Le véhicule de liaisons calciné

narco contact@operanewshub.com